lundi 18 janvier 2016

"Zombies Néchronologies", un tome 2 à dévorer à belles dents

Après le premier tome dont je vous parlait la semaine dernière, voici le second, "Zombies Néchronologies" tome 2, "Mort parce que bête" (au fait, ça veut dire quoi, "néchronologies", à part être un jeu de mots pourri ?)
L'histoire se situe, comme pour le premier, dans un avenir proche, mais pas de bol, voilà t-y pas que les zombies ont envahi la planète. Nous suivons ici un petit français émigré en Suède afin d'y prendre en charge une équipe de développeurs pour un jeu nouveau vidéo. Le sujet dudit jeu étant, je vous le donne Emile (non, ne remplacez par ce prénom par le vôtre, ça ne fonctionnera pas, il s'agit d'une expression habilement détournée pour faire un peu d'humour), une invasion de zombies ! Quel hasard, Balthazar !

D'emblée, cette nouvelle histoire s'éloigne de la précédente : l'action du premier tome se situait dans un espace géographique étendu, en plein-air, alors que celle-ci confine au huis-clos par son enfermement dans un seul lieu, l'immeuble où travaille l'équipe ; autant l'album précédent possédait un humour mordant autant c'est l'inverse pour celui-ci : on ne rigole pas, mais alors pas du tout du tout.
Les points communs restent évidemment la chair fraîche (et pourrie) par petites (ou grandes) tranches, miam miam, mais surtout, et c'est ce qui le plus original et le plus séduisant dans cette série, l'accent mis sur la psychologie des personnages, très développée.
Sans trop spoiler, on s'apercevra ainsi vite que l'attitude du "héros", isolé dans la carapace qu'il s'est forgée, créera sa propre perte, et c'est la lente glissade vers cette fin inéluctable (qu'on nous a montrée dès le début, on n''est donc pas surpris) qui s'avère passionnante.

Une excellente BD donc, à se procurer sans hésitation.
A lire également, une interview de Olivier Peru, le scénariste à qui l'on doit déjà "Zombies" (tout court), là encore une excellente série sur ce thème pourtant archi-râbaché des humains du XXIème siècle. Pardon, je me suis laissé emporté, je voulais dire des morts-vivants. Des zombies, quoi :
http://www.actuabd.com/Olivier-Peru-Zombies-Il-est-tres


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est modéré, uniquement pour éviter le spam, alors allez-y, exprimez-vous (mais gentiment sinon vous allez le regretter)