vendredi 19 février 2016

Qui veut donner son petit avis sur Eagles of Death Metal ?

C'était prévisible : après les attentats de Charlie Hebdo et la marche du 11 janvier (j'avais un joli panneau "amourt aux cons", vous m'avez vu ?), on pouvait s'attendre à ce que la belle union se disloque assez vite, Charlie Hebdo n'étant pas ce que l'on puisse appeler un journal qui fait le consensus et l'unanimité (perso, je suis fan).
Mais après les attentats du Bataclan, il paraissait difficile d'imaginer que le même phénomène se reproduise. En effet, hormis quelques demeurés ultra-cathos voyant Satan partout et notamment dans Eagles of Death Metal, le reste du monde ne pouvait que compatir.
Mais non.
Depuis quelques jours, à cause d'une interview de iTélé, diffusée sur YouTube et partagée à qui mieux mieux un peu partout à l'occasion du retour de EODM à l'Olympia, les choses ont vite tourné à l'aigre.

Ce qui a fait réagir les gens, c'est que Jessie Hugues, le chanteur, a déclaré plein de conneries et c'est normal, c'est un ultra-chrétien, anti-avortement, défenseur du port d'armes, j'en passe et des meilleures, tout ce qu'on abhorre chez l'Américain moyen, des choses nauséabondes et d'une stupidité absolues relayées par Trump et les autres abrutis.
Alors forcément, quand c'est le chanteur de EODM qui dit ça, ça surprend.

Je fais ici une petite parenthèse : je n'étais pas au Bataclan, mais j'y avais de la famille proche, quelqu'un que je connais depuis mon enfance, ma cousine. Et si cette jeune femme n'y a pas laissé sa vie, elle a quand même passé 4 heures cloîtrée dans une petite pièce à se dire qu'elle allait crever d'une minute à l'autre. Je n'ose même pas imaginer comment on ressort d'une telle épreuve, toujours est-il qu'il lui a fallu trois mois avant de pouvoir retourner à son travail, ce qui laisse présager quand même, quelques séquelles. Mardi soir, elle a réussi à retourner voir EODM, et elle a vécu l'un de ses meilleurs concerts. La parenthèse est terminée.

Donc, suite à cette petite vidéo d'iTélé, il s'est passé ce qui se passe tout le temps sur Facebook ou ailleurs : chacun y va de son petit avis, et les plus tranchés viennent comme de bien entendu de gens qui n'étaient pas au Bataclan, qui ne connaissent absolument pas EODM, qui n'écoutent d'ailleurs pas du tout de rock et qui n'ont pas la moindre idée de l'état d'esprit des gens qui écoutent ce genre de musique. Ce ne serait pas trop grave s'il n'y avait pas eu des morts, mais il y en a eu, faut-il le rappeler : 130, et 350 blessés, dans un carnage qu'on mettra longtemps à oublier.

J'ai été profondément blessé par les paroles d'un abruti qui, pour faire le malin, a cru bon d'exposer sa prose, expliquant doctement que EODM avait eu une attitude merdique lors de son retour à l'Olympia. En gros, ce qu'on comprend (voir ci-dessous), c'est qu'il accuse EODM de profiter de la situation, de mépriser son public en lui faisant croire qu'il compatit et qu'il les aime. Il a même le culot d'étayer ses arguments en affirmant que les gars de EODM n'avait pas été touchés par l'attentat car "ils s'étaient barrés" dès le début, écartant le fait que l'un des membres de leur staff, le vendeur de T-shirt, a été abattu, et que Jessie Hugues lui-même s'était retrouvé face à face avec un terroriste qui lui avait tiré dessus, en le manquant heureusement. Un peu plus loin, il se demande à quoi ressemble la musique de EODM, expliquant sans le moindre fondement, tenez-vous bien :  "j'ai eu l'impression d'un rock grobeaufesque bien abruti". Juste à cause de son look, probablement, et de son discours, évidemment. En tout cas voilà quelqu'un qui n'a jamais dû écouter de rock de sa vie, ni jamais comprendre l'esprit de cette musique.


Ce type n'est pas le seul à avoir écrit des choses aussi ignobles. D'autres bons citoyens bien propres sur eux ont fait pareil et bien pire, mais ne pensent-ils pas, une seule seconde, aux victimes ? Les victimes aimaient EODM, elles les aimaient même beaucoup puisqu'elles sont allées à leur concert. En crachant sur Jessie Hugues, ces gens crachent aussi sur les victimes du Bataclan, en les assimilant au groupe (enfin, non au chanteur, le groupe on ne sait pas ce qu'il pense), et donc, l'air de rien, en insinuant que le public est composé de gens douteux puisqu'ils tolèrent et approuvent la musique d'un type comme Jessie Hugues. En résumé, c'est un peu comme s'il traitait ma cousine soit de connasse sans cervelle (ne sait-elle pas qui elle écoute ?) soit, pire, de réac malsaine aux opinions louches (si elle sait ce que pense Jessie Hugues, elle adhère forcément).
On n'est vraiment pas loin du "après tout ils l'ont bien cherché", un peu comme pour les gars de Charlie Hebdo. Fallait pas qu'ils critiquent la religion, pas vrai ?

Mais voilà, Jessie Hugues n'est pas pas un politicien, il ne fait pas de prosélytisme, ni dans la vie ni dans ses chansons, c'est juste un rockeur et un vrai (comme il y en a de moins en moins, un vrai barge). Et on s'en tape, de ce qu'il pense, car ce qui est important c'est sa musique, et imaginer une seule seconde qu'il n'a pas souffert comme les autres à cause de ses idées, ou qu'il cherche à les imposer aujourd'hui, dénote de la plus parfaite abjection.

C'est certes très à la mode de détester son voisin dès qu'il a une idée différente de lui, et la preuve s'affiche tous les jours partout sur Facebook ou Twitter. Et le dénigrement de tout et de tout le monde est une occasion en or pour se faire mousser, alors on peut l'utiliser de différentes façons : pour de "bonnes idée bien saines", pour l'écologie, pour le vrai socialisme, pour le vrai révolté, pour la France qui gagne, pour la manif pour Tous, pour l'hymne à Nicolas Sarkozy, pour tout et n'importe quoi, de droite, de gauche, du centre, des extrêmes.
Car ce qui ne plaît pas à tous ces gens, au fond, c'est que Jessie Hugues puisse vraiment aimer son public, qu'il se sente vraiment "Français pour toujours", qu'il fasse un coeur avec ses doigts et qu'il se mette à pleurer devant les caméras.
Ces gens sont vides d'émotions et d'humanité, ils sont les produits décérébrés de notre époque, incapables d'empathie, de vie et d'amour.

Alors voilà, je voulais utiliser ce blog comme un droit de réponse à cette misère intellectuelle beaucoup trop répandue, et je conclus en disant que j'aime Eagles of Death Metal (depuis des années d'ailleurs), et que j'aime l'attitude de Jessie Hugues, même s'il a des idées vraiment nazes.
Je les aime, et j'emmerde les connards bilieux et aigris qui, eux, n'aiment plus rien, sans doute parce qu'ils ne s'aiment pas eux-mêmes.

1 commentaire:

Ce blog est modéré, uniquement pour éviter le spam, alors allez-y, exprimez-vous (mais gentiment sinon vous allez le regretter)